Les étapes de la création d’entreprise à la loupe

0 427

La phase de création d’entreprise est sans nul doute l’une des phases les plus difficiles que l’entrepreneur aura à gérer dans son projet professionnel. Il convient de bien se préparer, physiquement comme mentalement. Il devra prendre des décisions importantes et se surpasser pour concrétiser son projet. Afin de tout mettre en place, le chef d’entreprise doit procéder étape par étape. Cet article vous aidera à savoir quoi faire et par où commencer pour que votre rêve devienne réalité !

Valider le projet

La création d’entreprise ne se fait pas sur un coup de tête ! Il faut bien réfléchir à son projet : s’agit-il d’un concept innovant ou l’activité existe-t-elle déjà ? Vous avez déjà une idée de projet, étudiez-le de long en large.

Faites une étude de marché pour affiner votre projet, avoir une idée de votre clientèle cible, trouver la stratégie marketing adaptée ainsi que les bénéfices envisageables. Ensuite, définissez votre business-modèle pour aller plus loin et ne pas stagner au stade de l’idée. Il vous sera plus facile de vous projeter dans la phase de création d’entreprise. De ce fait, vous serez plus motivé et votre motivation est un facteur déterminant de votre succès !

Étude de votre situation financière et des besoins du projet

Faire le point sur votre situation personnelle, c’est la deuxième étape :

  • Votre situation financière est-elle compatible ou aurez-vous besoin d’aide ?
  • Aurez-vous le temps de vous lancer si vous êtes encore engagé dans un contrat ?
  • Avez-vous les compétences nécessaires pour monter seul votre entreprise ?
  • Est-ce que votre famille vous soutient et pourra s’adapter ?

Être chef d’entreprise n’est pas une fonction évidente, et à partir du moment où vous trouverez le bon statut, vous en serez un. Les mises au point de votre situation personnelle vous permettront de mieux en prendre conscience. Mesurez les risques encourus par votre famille en choisissant la bonne forme juridique en fonction de votre régime matrimonial.

Bien s’entourer et se documenter

Informez-vous sur la création d’entreprise dans les chambres de commerce, auprès de professionnels spécialisés ou des boutiques de gestion. C’est ainsi que vous pourrez prendre connaissance des informations générales sur la création d’entreprise et des grandes étapes importantes : business plan, statut juridique, financement, etc. Vous avez aussi la possibilité d’intégrer un réseau de porteur de projet, voire plusieurs. C’est un réseau constitué de personnes comme vous. Enfin, vous pouvez prendre contact avec des personnes qui ont de l’expérience sur le sujet afin de poser des questions : des chefs d’entreprises dans votre entourage ou des connaissances bien informées.

Mise en pratique des idées et check-list des actions

Ça y est, le moment est venu de mettre en place les premières actions qui vous conduiront à la création de votre entreprise dans les meilleures conditions :

  • La nécessité de protéger des éléments en fonction de votre activité : idée, concept, marque, etc.
  • Quitter votre emploi actuel si nécessaire. Il existe également ce qu’on appelle un congé création.
  • Faire part de votre projet à votre banquier, investisseurs potentiels et vos éventuels associés.
  • Collaborer avec un expert-comptable qui deviendra votre bras droit.
  • Les démarches et documents obligatoires pour certaines activités : diplômes, autorisations, etc.

Élaboration du business plan

De nombreux porteurs de projets craignent cette phase de la création d’entreprise. Le business plan est crucial et si vous avez déjà eu le temps de le traiter, il est temps de faire les dernières vérifications avant de le boucler. À ce stade, vous devriez déjà avoir fini votre étude de marché, car elle contribuera à l’orientation de votre business plan. Maintenant, chiffrez le projet pour avoir une visibilité financière.

C’est le prévisionnel qui va vous permettre de savoir si votre projet est rentable ainsi que le montant nécessaire pour le financer. En fonction de cela, vous pourrez fixer des objectifs et estimer les rendements probables à espérer dans un délai donné.

La recherche de partenariat et de collaboration peut aussi commencer. Vous pouvez déjà vous faire assurer, engager un expert-comptable, faire de la publicité, etc. Leur offre vous permettra d’affiner votre prévisionnel.

Les aides à votre portée

Beaucoup de jeunes entrepreneurs passent à côté d’aides considérables en négligeant cette étape. Il y a plusieurs aides dont vous pouvez bénéficier dans le cadre d’une création d’entreprise. Renseignez-vous sur toutes celles qui pourraient vous aider à concrétiser votre projet.

Il existe notamment plusieurs dispositifs auxquels vous pouvez avoir recours, comme le versement d’une partie de votre reliquat des droits de pôle emploi. Il y a également l’exonération de charges sociales de façon temporaire. Les porteurs de projets peuvent également demander de l’aide auprès d’organismes de soutien à la création d’entreprise. Les aides peuvent notamment se présenter sous forme d’un prêt à taux zéro ou d’un accompagnement. Demandez également si votre région décerne aux jeunes entrepreneurs des aides spécifiques. Selon la nature de votre projet, il vous est aussi possible de solliciter de l’aide avec des projets innovants subventionnés.

La prise de décision

À partir de cette étape, il serait bénéfique de vous faire accompagner par des professionnels comme l’avocat ou l’expert-comptable. Leur expertise vous permettra de prendre les décisions judicieuses pour vous et pour votre entreprise en même temps. C’est notamment le moment de choisir la bonne forme juridique de l’entreprise. Il conviendra également de trouver le bon régime fiscal. Faites-vous conseiller pour savoir quel statut social vous correspond le mieux en tant que chef d’entreprise. C’est aussi maintenant qu’il faut trouver votre dénomination sociale si cela n’a pas déjà été fait.

Rédaction du projet de statuts

Vous pouvez vous faire accompagner par un professionnel compétent pour la rédaction du projet de statuts. Si vous avez déjà un expert-comptable ou un avocat à disposition, vous pouvez lui demander son aide précieuse. Les statuts comportent les mentions obligatoires et nécessaires pour une meilleure organisation de votre future entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.