Les zones franches de Dubaï, le nouvel eldorado des entreprises ?

0 422

Les Émirats arabes unis offrent un environnement fiscal très souple, favorable à la création d’entreprises. Pour inciter à s’installer dans le pays, les autorités locales ont rapidement misé sur les zones franches dubaïotes. Ces dernières sont de véritables pôles d’attractivité pour les investisseurs étrangers. Les zones franches permettent de faciliter les échanges commerciaux et financiers pour une meilleure compétitivité des entreprises.

L’incroyable succès des zones franches dubaïotes

Pour booster l’économie locale, les Émirats arabes unis ont misé sur la création d’une de zones franches. Dès 1985, la zone franche et son port de Jebel Ali ont ainsi vu le jour. En 2016, elle a généré des échanges d’une valeur de 80 milliards de dollars et représente près de 32 % des investissements directs étrangers du pays. À ce jour, Jebel Ali compte plus de 7.000 entreprises issues de plus de 120 pays.

Le succès de Jebel Ali a entraîné la création d’une vingtaine de zones franches au cours des années qui ont suivi. Et le plus intéressant réside dans le fait que ces zones franches correspondent à des pôles d’activités bien spécifiques : finance, industrie, service, automobile, etc.

Un cadre fiscal attractif pour une meilleure rentabilité

Pour être plus performantes et plus compétitives, les entreprises ont besoin d’optimiser leurs charges fiscales et sociales. Pour donner aux entreprises la possibilité de se développer sereinement et d’embaucher les locaux, les Émirats arabes unis ont privilégié la création des zones franches.

Les entreprises créées dans ces zones franches peuvent être détenues à 100% par des étrangers. Pour leur permettre de travailler, ces derniers peuvent facilement obtenir des visas, mais également pour leurs familles et leurs salariées. Les investisseurs bénéficient d’une exonération de l’impôt sur les sociétés ou de l’impôt sur les bénéfices. Mieux encore, les investisseurs peuvent rapatrier leurs bénéfices en toute simplicité.

Par ailleurs, il n’y a aucune restriction sur l’emploi de salariés étrangers et les sociétés ont la possibilité d’hypothéquer leurs locaux pour profiter d’un prêt. En free zone, les nombreux avantages fiscaux permettent de mieux se concentrer sur son activité et de gagner en compétitivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.