Trottinette électrique : quand les auto-écoles s’intéresse également au marché

0

L’engouement fulgurant enregistré ces dernières années dans beaucoup de grandes villes pour les trottinettes électriques en libre-service, a eu pour conséquence une hausse inquiétante des accidents de la circulation occasionnant des blessures et des fractures aux conducteurs, ce qui a poussé les professionnels de santé, les professionnels de la mobilité, et la société civile à tirer la sonnette d’alarme. La trottinette c’est cool et écolo, mais c’est aussi dangereux. C’est pourquoi il faut prendre certaines précautions notamment pas la formation et la sensibilisation.

Une idée des intervenants dans le monde de la mobilité

L’idée a germé grâce à l’association de plusieurs intervenants dans le monde de la mobilité comme le Conseil National des Professions de l’Automobile, l’Association Nationale pour la Promotion de l’Éducation Routière et l’opérateur de mobilité partagée CIRC.

L’objectif derrière cette collaboration étant de mieux cerner la nouvelle donne dans le transport humain, réfléchir sur les enjeux de demain dans le domaine de la mobilité, et surtout faire bénéficier les utilisateurs des fruits de cette collaboration à travers des canaux de formation adaptés.

C’est tout naturellement que les auto-écoles en collaboration étroite avec les sociétés d’exploitation de trottinettes électriques, se sont vues dotées de cette mission de formation des utilisateurs sur les bons comportements susceptibles d’assurer leur sécurité et celle des autres.

Une formation adaptée aux utilisateurs dans les auto-écoles

Plusieurs auto-écoles seront concernées dans les principales villes de France. Ils participeront à la sensibilisation des utilisateurs des trottinettes et des usagers de l’espace public en général, aux dangers des comportements à risques de nature à occasionner des accidents et des blessures.

Les auto-écoles intéressées proposeront des stages de formation à la conduite des trottinettes avec un apprentissage global d’utilisation de l’engin électrique. La durée de chaque formation devrait durer une heure. Les tarifs des formations n’ont encore pas étés fixés, mais devront se situer entre 10 et 15 €.

Il s’agirait concrètement de cours théoriques en petits groupes qui serviront à vulgariser les règles du Code de la route en vigueur en rapport à l’utilisation des trottinettes électriques, de focus groupes sur les comportement à risques des utilisateurs de ces engins sur les routes et les chaussées, et surtout un rappel des bonnes pratiques de la conduite sécurisée, ainsi que l’information et le conseille sur les règles pratiques à adapter sur la route, et les meilleurs équipements de sécurité à avoir et à mettre en place en conduisant une trottinette électrique disponible chez GYRO-PHARE.

La Loi d’orientation des mobilités

L’ambition et l’objectif final de tous les intervenants dans ce domaine, sont de se préparer et de s’adapter le mieux possible à la nouvelle loi d’orientation des mobilités en cours de discussion.

Ce qu’il faut savoir impérativement, c’est que la loi en question stipule plusieurs règles assorties de sanctions en cas de contravention. L’interdiction d’utiliser les trottoirs en villes, et obligation d’emprunter les pistes cyclables ou la route. Tout contrevenant à cette règle sera sanctionné par le payement d’une amende de 135 €. Par ailleurs une limitation de vitesse pour les trottinettes électrique à été fixée à 25 km/h. Les contrevenants seront exposés à une amende de 1500 euros.

En outre, la loi a instauré l’obligation d’assurer sa trottinette électrique au minimum en responsabilité civile, et l’obligation d’équipements de sécurités en ville, comme les lumières avant et arrières, un avertisseur sonore, le port d’un gilet réfléchissants, et les casques de protection pour les utilisateurs âgés de moins de 12 ans. La trottinette en ville sera tout simplement interdite aux moins de 8 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.