Les aides financières pour la création d’entreprise

0

Créer sa propre entreprise et être son propre patron, tout le monde en rêve. D’ailleurs, ce ne sont pas les idées qui manquent. Le principal frein, ce sont surtout les moyens financiers. À défaut de financement conséquent, plusieurs bons projets ne voient même pas le jour ou s’estompent au fil des mois. C’est pourquoi il est important de guider ces entrepreneurs vers les éventuelles possibilités de financement qui pourront les aider à monter ou à développer leur propre entreprise.

Le point de départ de la création d’entreprise

Avant de penser au financement de votre projet, vous devez constituer un dossier bien solide sur lequel reposera la fondation même de votre future entreprise. Votre point de départ consiste à voir et à étudier l’ensemble des étapes de création d’une entreprise afin de pouvoir faire aboutir votre projet. Pour vous aider à lancer votre société, nous allons voir ensemble quelles sont ces étapes et les différentes aides que vous pouvez obtenir. Voici en quoi cela consiste.

création d'entreprise

Penser au concept

Créer une entreprise ne veut certainement pas dire reproduire tout ce qui a été fait. Le principe de la création d’entreprise repose sur l’initiation d’une nouvelle vision ou du moins l’amélioration d’un projet déjà réalisé. Il s’agit d’innover. Cette première étape va vous permettre d’identifier la nature même de votre projet. Vous pourrez également répondre à une question cruciale : allez-vous offrir un service ou vendre un produit ?

Le corps du projet

Même si votre idée semble bonne, vous devez penser et repenser votre concept en fonction du contexte actuel, du public visé, de vos possibilités de financement, de la pérennité du projet ainsi que d’autres détails. Il vous faut aussi garder en tête que votre but principal est de rentabiliser votre activité. Ne faites pas l’erreur de sous-estimer les retours financiers que votre projet pourrait acquérir. Vous n’êtes pas là pour faire du bénévolat, aussi bonne soit votre idée.

La rédaction du business plan

C’est l’une des étapes clés de la création d’entreprise. Un business plan bien rédigé est le garant de la pérennité d’un projet. En effet, il permet de créer un équilibre entre les dépenses liées à l’achat des différents équipements et les recettes engendrées par l’activité de l’entreprise. D’autres éléments peuvent également entrer en ligne de compte. Cela vous permettra d’avoir une vision claire de votre entreprise en devenir et des moyens de lui donner naissance.

Trouver des moyens de financement

C’est de loin la plus difficile des étapes à franchir avant le lancement d’un projet. Plusieurs possibilités s’offrent à vous en fonction de l’ampleur et de l’étendue de votre projet. Vous trouverez, entre autres, le financement via vos fonds propres, le recours aux aides à la création d’entreprise et les différents types de levées de fonds traditionnelles et contemporaines.

Légaliser sa structure

Une fois que toutes ces démarches sont en bonne voie, vous pouvez penser au statut juridique de votre entreprise. Voulez-vous devenir un autoentrepreneur ? Allez-vous créer une start-up ou une association ? N’hésitez pas à vous renseigner sur les différentes structures qui conviennent à l’activité de votre entreprise.

Lancer votre activité

Félicitation, si vous en êtes à ce stade, c’est parce que vous avez réussi avec brio à montrer votre entreprise. N’oubliez cependant pas que la vraie aventure commence ici. Tout se joue maintenant. Ne lésinez pas sur la communication, une stratégie clé qui pourra vous propulser au sommet.

Les moyens de financement pour créer son entreprise

Bien que la société actuelle prône l’entrepreneuriat et propose divers guides pour permettre aux jeunes de se plonger dans cette dynamique, la création d’une entreprise n’est jamais facile. C’est la raison pour laquelle des plateformes dédiées n’hésitent pas à conseiller les futurs leaders sur les possibilités de financement pour une création d’entreprise.

Le financement par les fonds propres

Il se peut que vous soyez plusieurs dans un projet donné. En formant cette équipe, les personnes qui la composent seront systématiquement vos associés s’ils contribuent au renflouement de votre caisse via leurs épargnes personnelles. Cette contribution financière se fera sous forme d’apport en comptes courants ou d’apport en numéraire.

Il est également possible que vos proches et votre famille contribuent au financement de votre projet à travers des dons, des biens et des prêts. C’est ce qu’on appelle le concept de « love money ». Toutefois, même si les actions de vos proches partent d’une bonne intention, il est important de mettre par écrit l’origine de tous vos financements. Le but étant d’éviter d’éventuels litiges.

Il est à noter que le financement via les fonds propres reste de loin le plus conseillé en matière de financement d’entreprise.

aide financière pour création d'entreprise

Les aides à la création d’entreprise

Il s’agit de fonds externes que vous allez devoir emprunter auprès des institutions concernées (banque, établissement de crédit…). Voici des exemples d’aides externes adaptées aux projets de création d’entreprise :

  • Le prêt bancaire : il s’agit d’emprunter une certaine somme à un établissement bancaire dans le but de mener à bien la création de l’entreprise. Notons que la somme ne pourra être octroyée que si l’emprunteur dispose d’un fonds de démarrage conséquent dans sa caisse. Cette méthode a permis à plusieurs entreprises de naître et de croître au fil des années. N’oubliez pas que la somme empruntée présente des intérêts assez importants, en fonction de la nature du projet.
  • Les financements destinés aux start-ups : si vous êtes une start-up, plusieurs alternatives s’offrent à vous. On cite, entre autres, l’Aide Publique de la Banque Publique qui s’obtient à travers des bourses, des incubations de start-up, etc. Le recours aux Business Angels propose des aides sous forme de parrainage. Ces investisseurs tirent des bénéfices à chaque réalisation. Les sociétés de capital-risque et les banques d’investissement viennent également s’ajouter à la liste.
  • Le crowdfunding : il s’agit d’un financement participatif lancé sur des plateformes de financement en ligne, aujourd’hui très utilisé. Il est important de noter que pour obtenir la somme nécessaire, vous devez penser à un projet qui touche les internautes. Ce même projet devra présenter des avancées ainsi qu’une vision intéressante. Pensez également à spécifier avec transparence l’utilité de la somme collectée. Le crowdfunding se décline sous diverses formes de financement, dont les dons, les prêts gratuits et rémunérés ainsi que la mise à disposition d’expertise.
  • Les subventions de l’État : plusieurs aides et subventions sont accordées par l’État et les collectivités territoriales, moyennant des critères de sélection sur les nouvelles entreprises innovantes. Elles prennent aussi différentes formes : aide financière, subventions sectorielles, allègements sociaux et fiscaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.