Monter une crèche Montessori : les différentes étapes

0

Les crèches Montessori sont nées de l’initiative d’une équipe de spécialistes de la petite enfance, conduite par Sylvie d’Esclaibes, fondée sur la passion pour le bien-être et l’épanouissement de l’enfant.

Ouvrir une telle structure est accessible à toute personne animée d’un esprit à même de développer une pédagogie adaptée à l’enfant. Quelles sont alors les démarches à suivre ?

Crèches Montessori, au service de la petite enfance

Les crèches Montessori sont aujourd’hui en pleine expansion dans toute la France et dans les pays européens.

Au-delà de son simple statut de centre d’accueil et de garde d’enfants de bas âge, la structure donne l’opportunité de créer des emplois, d’approfondir et d’améliorer constamment l’assimilation de la pédagogie infantile tout en favorisant le bien-être et l’épanouissement de l’enfant.

Une telle structure apporte une aide précieuse aux parents qui peuvent dorénavant se consacrer davantage à leurs occupations tout en sachant leur progéniture non seulement en sécurité, mais aussi bien éduqué.

La pédagogie Montessori va en effet au-delà de la garde d’enfant. Les encadreurs experts et rompus au métier dispensent une éducation et un enseignement pédagogiques adaptés à l’enfant. Sans se substituer aux parents, le rôle des encadreurs est complémentaire avec celui des parents en termes d’éducation.

Les finalités des projets de crèche Montessori consistent ainsi à voir naitre et grandir l’enfant dans les meilleures des conditions et le forger à devenir un adolescent digne, doué et doté d’une intelligence exemplaire.

Les avantages d’ouvrir une crèche Montessori

Si vous aspirez à en faire votre carrière, sachez que ce métier vous permet d’évoluer dans l’univers constamment animé de la petite enfance.

Vous aurez l’occasion d’optimiser votre propre structure en proposant un accueil de qualité ainsi qu’une pédagogie répondant aux attentes des parents en termes d’éducation.

Vous pourrez constituer et former une équipe pluridisciplinaire en matière de petite enfance, à même de créer un environnement propice à l’éveil, à l’intelligence et à l’épanouissement de l’enfant.

Les étapes d’ouverture d’une crèche Montessori

Pour prétendre diriger une crèche, vous devriez être diplômé d’état en puériculture et posséder 3 années d’expérience en la matière. Pour ce qui est des étapes clés :

Ø Étude de l’environnement : lieu d’implantation de la crèche, conditions d’emploi des parents, politique de la petite enfance adoptée par la localité…

Ø Le local : celui-ci devra assurer le confort des jeunes pensionnaires : bien éclairer, chauffer et aérer et garantir leur sécurité grâce à une clôture. Il s’agit aussi de prémunir les enfants contre les risques potentiels d’accident à partir des points d’eau, des fossés, des balcons, des appareils et prises électriques, d’ouverture sur la rue…

Ø Le personnel : pour travailler au sein de votre crèche, les encadreurs doivent posséder les qualifications requises par leurs spécialisations respectives : puériculture, éducation de jeunes enfants, psychomotricien, infirmier ou paramédical…

Ø Le statut juridique : vous choisirez entre une SAS, une SARL ou une association. Chaque statut possède ses propres spécificités.

Ø Le dossier d’agrément : celui-ci doit être constitué et déposé, 3 mois avant l’ouverture de la crèche, auprès du service de la PMI. Il devra contenir une étude des besoins, l’adresse précise de la crèche avec un plan détaillé des locaux, le statut, le projet pédagogique et le budget prévisionnel de fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.