Comment fonctionne le compte bancaire professionnel ?

0

Assez de la vie salariée, je lance ma boite ! Le secteur d’activité : c’est bon. Les associés : c’est bon. Le local : c’est bon. Le statut juridique : c’est bon. Les relations avec ma banque : pas bon ! Est-ce que je dois ouvrir un compte pro ? Quelles sont les démarches à suivre ? Éléments de réponse.

Séparer vie privée et vie professionnelle

Chacun chez soi ! Déjà qu’une vie de chef d’entreprise est prenante, et que je risque de ramener du travail à la maison, je ne vais pas en plus faire porter à ma famille les problèmes financiers de ma boite ! J’ouvre un compte professionnel pour séparer les deux situations. La gestion de mon ménage d’un côté, celle de mon entreprise de l’autre.

Mon compte bancaire professionnel va me permettre de payer mes fournisseurs, mes salariés et de payer les charges de ma société. Il va aussi accueillir les éventuels bénéfices et autres revenus issus de mon activité. J’aurai accès à des services qui ne servent qu’à mon activité professionnelle.

Pendant mes vacances, je coupe complètement avec le boulot. Mais mon entreprise continue à tourner grâce à mon associé. Je lui donne donc accès au compte professionnel : je n’ai pas du tout envie qu’il voit comment je dépense mon argent en vacances ! En ouvrant un compte pour ma société, je cloisonne les deux budgets.

Le compte bancaire pro : obligatoire ou juste conseillé

Selon le statut juridique de mon entreprise, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel est le passage obligé. C’est le cas pour :

  • Une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL),
  • Une Société Anonyme (SA),
  • Une Société à Actions Simplifiée (SAS),
  • Une Société à Responsabilité Limitée (SARL).

Avec ces statuts, ma société est une personne morale. Et donc avant tout une personne, ce qui suppose une adresse, un nom, un patrimoine.

Je suis artisan, commerçant, agriculteur, ou j’exerce une activité libérale, je ne suis pas obligé d’ouvrir un compte bancaire professionnel. Je rentre dans la catégorie des entreprises individuelles : “entreprise qui est la propriété exclusive d’une personne physique. L’entrepreneur exerce son activité sans avoir créé de personne juridique distincte.” (Source : INSEE).

Ouvrir un second compte bancaire, à côté de son compte perso, suppose des frais supplémentaires. Donc un entrepreneur va y réfléchir à deux fois. Reste que la séparation des activités pro et perso est fortement conseillée pour clarifier la comptabilité.

Si je suis en statut d’autoentrepreneur (micro-entreprise), bien que conseillé, je ne suis pas dans l’obligation d’ouvrir un compte en banque pour mon activité. Un simple compte courant peut suffire en effectuant des virements interne vers un livret dédié (livret de développement durable et solidaire par exemple au CIC). Il sera par contre plus compliqué pour un conseiller bancaire de faire le distinguo entre les entrées et sorties liées à la vie privée et ceux en rapport avec la vie professionnelle mais cette pratique reste acceptée.

Ne pas créer de compte dédié peut s’avérer complexe à gérer dans le temps si votre activité prend de l’ampleur et que les opérations bancaires sont nombreuses. En tant qu’autoentrepreneur, les tâches sont multiples entre la partie commerciale et administrative, la gestion des flux bancaires entre vos comptes n’est pas une priorité en soi bien que des applications existent pour faciliter le quotidien en ce sens (c’est le cas notamment des applications natives propres à chaque banque comme Cybermut ou Cyberplus, ou des applications mobiles agrégateur tels queBankin’, Linxo, Budgea ou encore Revolut).

Les pièces à présenter pour ouvrir un compte bancaire professionnel

Pour ouvrir un compte bancaire professionnel, je dois fournir plusieurs documents. Le but est de connaître le statut de mon entreprise et mon identité de dirigeant.

  • Si j’ai monté une entreprise individuelle avec moins de 10 salariés, je dois justifier de mon immatriculation au Répertoire des Métiers,
  • Si je suis entrepreneur individuel mais avec plus de 10 salariés, je suis immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS),
  • Si j’ai créé une société, je dois fournir ses statuts, annexes comprises. Je devrai aussi apporter l’annonce légale parue dans le journal pour attester de la création de mon entreprise. Ainsi que la preuve de son immatriculation au RCS.
  • Si j’ai une activité libérale, il me suffit de donner mon numéro SIREN et mon code APE donnés par l’INSEE.

Si mon entreprise est installée dans un local professionnel, je dois fournir à mon banquier une copie du bail commercial.

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel est un droit

Comme pour ouvrir un compte bancaire personnel, ma banque peut me refuser un compte professionnel. Je pourrai alors me tourner vers la Banque de France pour faire valoir mon droit au compte. Et peu importe que je sois entrepreneur individuel ou que mon entreprise soit une personne morale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.