Comment s’assurer de la bonne santé d’une entreprise ?

0

L’an 2020 fut une année marquée par la pandémie du nouveau coronavirus COVID19. Pour pouvoir stopper sinon ralentir la progression du nombre de contaminations, plusieurs nations se sont résolues à imposer le confinement à leur peuple. Cette mesure draconienne, bien qu’ayant permis de ralentir la progression du mal, a tout de même eu un effet négatif sur la production des entreprises voire de l’économie. En tant qu’entrepreneur, c’est le moment plus que jamais où il faudra réellement faire attention à un éventuel partenariat avec une entreprise.

Pourquoi vérifier la santé d’une entreprise ?

De nos jours, se lancer dans un projet de rachat d’entreprise ou un partenariat sans vous assurer de la bonne santé de l’entreprise cible n’est pas très prudent. Il va donc falloir vous renseigner sur l’entreprise mais pas seulement sur elle.

Voici donc une liste d’informations à vérifier préalablement :

  • L’identité de l’entreprise
  • Les noms des membres de l’équipe dirigeante et leur parcours
  • Le nombre des actionnaires de cette structure
  • L’appartenance ou non à un groupe ou un consortium
  • L’effectif du personnel
  • Les procédures collectives
  • Les bilans comptables ainsi que les comptes de résultat
  • Les liens capitalistiques et les privilèges Urssaf de l’entreprise
  • Le scoring

Les outils pour connaître la santé d’une entreprise ?

Pour faire cette vérification, l’utilisation d’outils dédiés est recommandée. Ou à défaut, vous pouvez faire appel à un analyste financier qui pourra réaliser ces recherches pour vous.

Toutes ces informations peuvent être obtenues légalement auprès d’organismes tels que :

  • Verif : Un service proposé par BFM qui permet d’accéder à de nombreuses informations
  • Societe.com : ce site vous donne accès aux informations les plus sensibles sur une entreprise
  • L’INSEE
  • L’INPI
  • Les greffes des tribunaux de commerce

Il est également possible de disposer de ces informations en consultant le répertoire SIRENE ou le registre national du commerce et des sociétés (RCNS). Ces 2 ressources servent le plus souvent à alimenter en information les plateformes citées plus haut.

Quels sont les critères de bonne santé d’une entreprise en 2020 ?

En premier lieu, il faut d’abord définir la capacité de remboursement de l’entreprise en question. La capacité de remboursement d’une entreprise est son aptitude à solder toutes ses dettes en s’appuyant uniquement sur sa trésorerie. Pour déterminer cette capacité, il faut calculer le rapport entre la marge brute réelle servant à l’autofinancement de l’entreprise et les dettes à moyen et long terme de l’entreprise. L’analyse de cette valeur sera surtout axée sur le délai compris entre la date de contraction de la dette et la date de remboursement.

Plus ce délai sera long, plus il sera évident que l’entreprise n’a pas une bonne trésorerie donc pas assez de liquidités pour éponger ses dettes. La conséquence d’un tel résultat situationnel est que l’entreprise est trop fragile et ne pourra pas faire face en cas de difficultés financières. Mais pour qu’une entreprise dispose d’une bonne capacité de remboursement, il faut qu’elle ait en amont une courbe ascendante de son chiffre d’affaires et également des bénéfices conséquents.

Chiffre d’affaires et bénéfices

Ce sont tous ces paramètres importants (capacité de remboursement, chiffre d’affaires en haute, bénéfices croissants, …) qui font qu’au final l’entreprise est rentable. Oui, car quantifier la rentabilité de l’entreprise permet également de définir sa santé financière. En d’autres termes, il s’agira de calculer le rapport entre le chiffre d’affaires et le résultat comptable. Toutefois, la vérification de la rentabilité d’une entreprise implique aussi de vérifier son mode de gestion et de la comparer avec les performances du marché.

Pour déterminer la bonne santé d’une entreprise, il faut avoir les indicateurs classiques. Ces indicateurs d’ordre financier sont les ratios du bilan ou du compte de résultat. Ils font référence à la trésorerie, la liquidité et la solvabilité d’une entreprise.

La solvabilité de l’entreprise

Pour connaître la solvabilité d’une entreprise, il vous faudra additionner les actifs de celle-ci, son stock et ses créances. Si le résultat est supérieur à ses dettes, votre futur partenaire est probablement de confiance et en capacité de financer votre projet commun.

La solvabilité d’une entreprise dont vous envisagez le rachat ou avec laquelle vous souhaitez nouer un nouveau partenariat est très importante. En effet, imaginez vous rapprocher d’un fournisseur lui fournir un service ou des produits, engager des frais et au final vous trouver face à une société qui n’est pas en capacité d’en faire de même pour vous ou tout simplement de régler la note. Ca serait une perte de temps et probablement d’argent pour votre structure.

Outre la solvabilité de l’entreprise, il existe également d’autres indicateurs à surveiller pour obtenir le niveau de santé d’une entreprise. Cependant, les critères exposés précédemment vous aideront déjà à vous faire une idée précise de faisabilité de votre projet de partenariat ou de rachat. Si vous souhaitez approfondir vos recherches, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un analyste financier qui est spécialisé dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.