Vente en vrac, un marché qui emballe

0 104

C’est de plus en plus courant dans certaines boutiques spécialisées ou encore dans les épiceries bio. Un charme d’antan qui séduit les consommateurs et qui a des atouts qui collent avec des idéologies et des valeurs importantes qui s’adressent directement aux écocitoyens.

Zéro déchet

Il n’y a pas de petites économies, et le fait de ramener vos emballages ou de prendre un sac en papier au lieu d’une boite cartonnée ou plastifiée l’impact écologique sur la planète n’est pas négligeable. Trop peu de consommateurs utilisent ce mode de fonctionnement, il est également économique, car le prix de votre produit comprend les frais d’emballage. Vous pouvez également vous laisser tenter pour découvrir un produit ou un aliment vu que son prix est au poids, pas de risque de gaspillage, vous prenez que ce dont vous avez réellement envie ou besoin. Vous ne serez pas influencé par une marque ou un packaging comme vous pouvez le voir sur ce site de distributeur de vrac, il n’y a aucune marque associée au contenu de chaque bac.

Une facture mi-figue mi-raisin

La plupart des petits commerces qui disposent de produit en vrac vendent avant tout des produits biologiques, bien que vous fassiez une économie financière sur l’emballage, le prix au kilo sera plus élevé que pour de la farine “normale” car issu de l’agriculture bio. Si vous êtes un gros consommateur de ce label, il sera vite beaucoup plus rentable de vous tourner vers le vrac, dans le cas contraire, la facture risque de vous faire grimacer. Attention également aux proportions, avoir le poids dans la main n’est pas donné à tout le monde, il vaut mieux peser en cours de route pour éviter les mauvaises surprises. Bien que la gamme soit encore très limitée, prévoyez les contenants nécessaires afin de pouvoir les stocker chez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.