Sécurité informatique : 7 choses auxquelles penser pour éviter les tracas

0 466

Avec la croissance et l’évolution de l’utilisation des outils informatiques, les entreprises doivent élaborer des systèmes d’informations développés. À part la circulation des informations, l’entreprise est également soumise aux cyber-attaques nécessitant la mise en place d’une sécurité informatique qui s’adapte à la protection du réseau et des données. Voici 7 conseils qui servent à éviter les tracas dans le monde de l’informatique.

1. Mettre à jour votre antivirus

L’antivirus est l’un des éléments clés qui doivent apparaître dans un ordinateur. Par contre, un antivirus qui n’est pas à jour n’offre aucune protection pour vos données. De plus, les récentes attaques démontrent le retard de l’action de l’antivirus pour contrer l’infiltration d’un virus. Ce retard peut prendre quelques jours et endommager par la suite de nombreuses informations. Ainsi, la mise à jour d’un système d’exploitation devient plus indispensable par rapport à l’antivirus lui-même.

2. Les navigateurs web et les systèmes d’exploitation

La majorité des virus attendent une faille dans Windows qui est le plus souvent corrigé par la présence de Microsoft. Par contre, il arrive que l’entreprise ne fasse aucune mise à jour pour se raccorder à son navigateur. Parfois, l’impact est minime, mais il reste utile, voire indispensable de mettre à jour les systèmes d’exploitation et les navigateurs Internet.

3. La création d’un pare-feu humain

Les principaux problèmes informatiques proviennent des courriels douteux. Sans le vouloir, les collaborateurs finissent par cliquer sur le contenu ou des pièces jointes fournies dans le mail. Pourtant, ces mails restent la première forme de cyber-danger. Il faudra ainsi prendre des mesures de sécurité informatique avec une certaine formation de l’ensemble des collaborateurs.

Ces derniers devront apprendre à augmenter leurs vigilances et à prendre le temps de réfléchir avant de cliquer sur un quelconque contenu. Il est important d’informer chaque utilisateur sur les risques à courir face à un simple clic. En effet, le mail peut engendrer l’intrusion d’un maliciel à l’intérieur du système et endommager la sécurité.

4. Élaborer un mot de passe

D’une manière générale, les mots de passe servent à protéger des contenus dits sensibles comme l’accès aux comptes bancaires de l’entreprise, à son bilan ou aux messageries professionnelles. Pour éviter une divulgation des informations concernant l’entreprise, l’utilisateur doit rester vigilant sur les différents mots de passe.

L’entreprise est en mesure de concevoir une politique de mot de passe qui consiste à éviter de le partager entre collègues, la création d’une double authentification ou éliminer les logins mutualisés. Vu qu’il s’agit du responsable de la sécurité informatique, la Commission nationale de l’informatique et des libertés propose de construire des mots de passe comportant 12 caractères avec chiffres, majuscules, minuscules et signes spéciaux confondus.

5. Pensez à la sauvegarde externalisée

Dans le monde professionnel, la sauvegarde externalisée sert à confier à une autre entreprise la réalisation d’une tâche précise comme le site internet de Neyrial sur la sécurité du système d’information. Contrairement au cloud, la sauvegarde externalisée permet de copier les fichiers à l’intérieur d’un serveur sécurisé par un mot de passe, des droits d’accès ou via l’autorisation de l’administration.

La sauvegarde externalisée procure de nombreux avantages comme :

• la possibilité de choisir parmi les différents forfaits qui offrent l’hébergement des sauvegardes ou la capacité de stockage appropriée ;
• l’accessibilité en permanence des données ainsi que leurs mobilités ;
• la protection des données face aux sinistres avec un service en évolution ;
• aucun besoin de manipulation technique puisque les données sont directement cryptées au moment du transfert ;
• l’absence de la gestion des matériels.

6. Gérez le droit d’accès aux données

L’impact d’un virus, le sabotage et le vol d’un mot de passe sont limités avec le nombre de collaborateurs ayant accès aux informations. En effet, moins les personnes seront au courant du mot de passe, moins les impacts seront importants.

Néanmoins, chaque entreprise devra trouver le juste équilibre avec les utilisateurs dans le but d’éviter une gestion stricte des droits d’accès. À cette solution s’accompagne la séparation de la vie personnelle et professionnelle. Les données concernant une entreprise ne doivent pas figurer dans des équipements personnels tels que le téléphone, la clé USB ou le disque dur.

7. Le respect des infrastructures

Si l’accessibilité au réseau Internet est protégée par un firewall, il est primordial de relire attentivement et régulièrement les règles y afférant. Ceci reste valable pour les divers paiements en ligne, car de nombreuses vérifications sont nécessaires. Pour un quelconque paiement sur Internet, veuillez contrôler l’adresse, c’est-à-dire la présence des mentions et des informations exactes, sans oublier de supprimer le cadenas sur la barre d’adresse.

Durant les déplacements, il suffit de rajouter des signes distinctifs au niveau de l’ordinateur afin de se retrouver après son retour. Il faut également désactiver les fonctions comme le Bluetooth ou le Wi-Fi des appareils. Enfin, on doit vérifier la protection du réseau Wi-Fi, car elle réclame souvent un mot de passe par défaut pour la totalité des éléments compris dans le système.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.