Comment choisir son système de pointeuse en entreprise ?

0 415

Installer un système de pointage en entreprise est le meilleur moyen pour comptabiliser le temps de présence des salariés. Ce qui simplifie particulièrement les opérations en RH. Pour bien choisir un système de pointeuse en entreprise, il faut considérer l’effectif du groupe, les fonctionnalités du logiciel et le profil utilisateur.

Choisir un système pointeuse selon l’effectif et le profil utilisateur

Le nombre de personnes qui utiliseront l’outil est le premier critère pour choisir une pointeuse en entreprise. En effet, les dispositifs de pointage classiques ont une capacité de 10 à 50 salariés et conviennent à une TPE/PME. Pour les grandes et moyennes entreprises en revanche, un système pointeuse pouvant prendre un plus grand effectif est requis. Par ailleurs, un dispositif de badgeage doit correspondre aux activités du personnel.

Les employés sédentaires peuvent utiliser un système de pointeuse fixe activé à l’aide de badges. Ce qui leur permettra de notifier leurs heures d’arrivée et de départ. Pour les employés itinérants, le choix d’une pointeuse mobile sera plus approprié. Le personnel d’une entreprise d’aide à domicile, d’interventions techniques ou du BTP se déplacent souvent sur sites, ce type d’équipement sera par conséquent plus en normes avec leurs activités. En dernier, vous avez les employés qui effectuent un travail à distance ou sont en mission. Le choix le plus judicieux pour ce type de profil serait une pointeuse virtuelle.

Choisir un système pointeuse selon les fonctionnalités

Avant de procéder à l’achat d’un système de pointeuse, il est recommandé de définir en amont ses besoins fonctionnels pour opter pour un outil avec des fonctionnalités plus avancées par exemple. Un dispositif de badgeage classique propose simplement deux modules : gestion des entrées et sorties et la modification d’un relevé de pointage.

Si un système de badgeage avancée implique un coût financier plus important, il vous permet cependant de bénéficier de plusieurs autres fonctionnalités en sus des modules basiques. Un modèle évolué permet : le calcul des temps d’activités (GTA), le calcul des heures additionnelles, de déterminer les horaires spéciaux (heures de nuit et horaires variables), la prise en charge des arrondis, la gestion annuelle et la modulation du temps de travail, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.